T.R.A.C.E.S. à la Forge de Belleville : Pour la périnisation d'un réel lieu artistique, populaire, culturel et éducatif signer maintenant

L’association T.RA.C.E.S, gestionnaire pendant 3 ans de la Forge À Belleville se doit maintenant de quitter le lieu.

Au nom du libéralisme, largement affirmé sans complexe la mairie de Paris et la Direction des Affaires Culturelles écartent une fois de plus toute initiative populaire en opérant une main mise sur les différents lieux culturels de Paris. Les projets défendus par les associations de quartier sont évincés au profit d'entreprises culturelles bien en cours, au détriment de l'emploi de proximité.

Bien d'autres en ont ou en feront bientôt les frais, comme le Carrosse ou autres terrains d'aventures ou autres lieux spécifiques comme le Théâtre Paris-Villette, en attendant Friche et Nous la Paix, la Maison de la Plage ou encore la Miroiterie.

Le bien commun et public est donc confisqué au profit d'une classe qui a ses aises financières, la préférence est donnée à l'industrie culturelle et au marché intégré de l'art, au produit, à la succursale qui a fait ses preuves, à la discipline, à un art exogène...

Le peuple n'aura donc pas à se plaindre, la gestion sera saine puisqu’économiquement assurée, du moins rassurée! Les technocrates veilleront au grain avec leurs compétences certifiées, puisque celles de l’équipe en place sont jugées incertaines, autant que le contenu de leur projet est taxé de peu convaincant.

Arrogance et mépris face à l’initiative populaire pour démanteler des projets alternatifs qui risquent de laisser place à l’émergence d’une pensée créatrice. Cette politique signe la fin, la chute, du partage de pratiques artistiques fondées sur le partage d'un territoire, du partage de temps fondé sur le partage d'une époque.

Cela finira t-il par la distribution de chèques-cadeaux FNAC aux enfants, et le critère d'évaluation sera alors le montant du chèque, tout comme l'école est bien partie pour distribuer des bouts de savoirs tout en revendiquant l’exellence.

Pour que l’art ne soit pas réservé à une élite, pour que la culture soit source de progrès social
et non de bénéfices financiers,
pour que le travail de tous soit reconnu et que personne ne se retrouve au chômage,
pour que T.R.A.C.E.S puisse continuer à travailler au sein d’un quartier qui s’est approprié le projet, nous exigeons qu’une solution soit trouvée au plus vite sur le site de La Forge de Belleville.

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
6 / 1000

Signatures Récentes

Informations

guillaumetel4 guchlbauerPar :
Culture et SociétéIn:
Destinataire pétition:
Mairie de Paris, Mr Bernard Delanoé, Mr Christophe Girard, Mairie du 20ème arrondissement, Mme Frédérique Calandra, Mr Julien Bargeton

Tags

art, culture, démocratie participative, éducation populaire

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets