Stop aux economies excessives de la bureaucratie, qu'on entende les professionnels sur le terrain!!! signer maintenant

Monsieur le député, Messieurs du gouvernement,

Ici au plus proche de la réalité du terrain, nous sommes consternés par les mesures prises pour la scolarité de nos enfants.
Les mesures budgétaires certes nécessaires justifient-elles de sacrifier notre école ?
Ici face à nos élèves, et avec leurs parents il faut que nous disions « STOP », car les choses vont trop loin. Notre responsabilité et notre devoir en tant qu’enseignant, personnel vie scolaire, mais aussi en tant que professionnels responsables de l’éducation de nos enfants, nous oblige à nous révolter contre une institution sourde qui ne répond plus qu’à une logique économique.
Nous ne listerons pas la liste des aberrations, mais en donnerons quelques unes flagrantes
- La personne ressource en informatique au collège n’est plus que payée 36 heures (1h/semaine en moyenne) pour entretenir et faire fonctionner un parc de 80 ordinateurs, et pour gérer la lourde tâche d’administrateur de scolastance. C’est au moins le triple qu’il faudrait. (Pour information, l’année de création du poste, le travail était mieux rémunéré pour seulement 20 ordinateurs !!!). Jusque quand le gouvernement poussera-t-il ces personnes dans les retranchements de leur conscience professionnelle ? Comment ferons-nous au mois de décembre ou janvier quand ces 36 heures seront épuisées ? Cette personne ressource va-t-elle travailler sans être payée ???? Et si logiquement elle refuse ? Comment va fonctionner l’établissement ?

- Pourquoi ici à Niederbronn-les-Bains nous refuse-t-on toutes les dérogations d’inscription des élèves, alors que dans certains établissements elles sont acceptées ? Quel intérêt d’une loi sur l’assouplissement de la carte scolaire, alors ? Uniquement privilégier les personnes influentes et bien placées ?

- Comment vont vivre nos familles, plus proches de nous que des collèges de l’académie de Lorraine, comment vont vivre les familles monoparentales à garde alternée qui choisissent notre établissement ? Ce sont elles qui vont devoir trouver des solutions coûteuses en temps et en argent pour changer d’établissement ?

- Comment les enseignants des sciences et technologie vont-il pouvoir faire réaliser aux élèves des manipulations comme l'exige le programme avec des classes de 30 élèves ? Cela relève de l’exploit à chaque leçon tant au niveau de la pédagogie que pour la sécurité des enfants.

- N’est-il pas ridicule qu’un enseignant en sous service d’1h soit obligé de partir compléter son service dans un autre établissement (parfois à 50km) pour 1h ? Quelques heures d’aide au travail personnalisé ne seraient-elles pas plus bénéfiques à des enfants en difficultés, que nous sommes contraints d’abandonner chaque année davantage faute de moyens ?
- Comment nos élèves peuvent-ils apprendre un langue vivante, en mettant en avant la pratique orale de la langue, préconisée par nos instances , avec des classes de 30 élève ?

- Comment pouvons-nous envisager sereinement la rentrée en sachant que certaines absences prévisibles (maternité, hospitalisations) n’ont pas de remplaçants ? Trouver suite à une belle campagne publicitaire du ministère une personne à pôle emploi ? A la rentrée prochaine, n’est ce pas un risque insensé que de confier l’enseignement du français à une personne non formée et non expérimentée ? Nous avons vécu par le passé toutes les difficultés que cela pouvait poser. C’est peut-être économique d’embaucher ces vacataires, mais qu’en est-il des apprentissages de nos enfants ? Qu’en est-il de la méconnaissance des programmes de ces personnes ? Qu’en est-il de la gestion des élèves par ces personnes inexpérimentées ?

La liste des aberrations n’est pas exhaustive, mais est largement suffisante pour nous obliger à réagir. Depuis 3ans nous acceptons et nous réorganisons la vie au collège suite aux restrictions ; mais les décisions sont aujourd’hui excessives et se moquent complètement de l’avenir de nos enfants.

Monsieur le député, Messieurs les décideurs, il est grand temps aujourd’hui d’entendre notre appel, d’écouter et de croire vos professionnels sur le terrain qui, avec toute leur conscience professionnelle vous annonce que les dernières mesures vont à l’encontre des objectifs éducatifs qu’on nous annonce sur les devants de la scène. De nombreuses élections approchent, et nous continuerons à nous mobiliser jusqu’à être entendu par les décideurs, et à défaut, pour informer le plus large électorat possible du mépris dont les instances font preuve chaque jour davantage.

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
10 / 5000

Signatures Récentes

Informations

Perla NeraPar :
Ecole et enseignementIn:
Destinataire pétition:
Instances de l'Education Nationale, Elus locaux, Gouvernement.

Tags

collège, niederbronn, pétition

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets