Soyez Signataires de la lettre pour une sélection plus précoce en Master Psycho signer maintenant

Madame la Ministre,
Mesdames, Messieurs les conseillers ministériels,
Mesdames, Messieurs les directeurs Université,
Mesdames, Messieurs les responsables syndicaux,
Mesdames, Messieurs les membres des Conseils d’Administration des Universités,
Mesdames, Messieurs les responsables des associations étudiantes,

Nous vous adressons ce courrier dans le but d’attirer votre attention sur la formation en Psychologie telle qu’elle existe aujourd’hui en France.
Nous sommes majoritairement des étudiants en psychologie, mais aussi de jeunes diplômés, enseignants et professionnels, tous concernés par les mêmes difficultés.
En effet, nous partons de plusieurs constats regrettables pour en arriver à la conclusion qu’une sélection à l’entrée du master 1 et non à la fin de celui-ci serait plus profitable à la formation des psychologues en France. Pour étayer notre propos, nous pointons dans cette lettre la cohérence de ce projet et les conséquences favorables que sa réalisation entraînerait.

En tant qu’étudiants en Psychologie en fin de cursus, nous avons eu l’occasion de faire divers constats s’agissant de la formation actuelle.
La première année de master est aujourd’hui une année de préparation à l’entrée en Master 2 plutôt qu’une année de formation. Nous avons observé que les étudiants passent plus de temps à élaborer des stratégies qui leur permettront d’accéder plus facilement au master 2 plutôt que de se concentrer sur le bon déroulement de leur année de master 1. Par exemple, ils vont prioriser certaines UE, se présenter volontairement en deuxième session pour garantir de meilleures notes… Vous constaterez que de plus en plus d’étudiants planifient leur 1ère année de Master sur deux ans pour remplir un maximum d’exigences, au détriment de ceux qui financièrement et matériellement ne peuvent pas se le permettre.
Il nous semble y avoir un dysfonctionnement au sein du système : il est très difficile de réaliser de bon dossier tout en menant à bien une année de M1 avec tout ce qu’elle implique. En effet, cette première année de master exige de bons résultats aux examens écrits, 200 heures de stage à répartir tout au long de l’année et la rédaction d’un mémoire de recherche. Et cela ne suffit souvent pas pour être sélectionné en deuxième année. Certains professeurs incitent donc leurs étudiants à faire le M1 en deux ans ayant conscience du travail que cela représente. Actuellement le Master 1 de Psychologie ressemble donc plus à une quatrième année de Licence qu’à une année de Master telle qu’elle est envisagée par la réforme LMD. Il ne sert qu’à la sélection des étudiants pour l’année suivante.
A ces observations nous associons les conséquences que cela a sur les étudiants eux-mêmes.
D’une part, cela engendre des conditions de compétition qui peuvent être délétères pour les étudiants : stress, incertitude d’un aboutissement malgré un énorme investissement, ambiance de travail néfaste…
Le fait de ne pas être sélectionné crée un découragement intense, un désarroi, un mal-être. L’étudiant ne passe pas un véritable concours mais il doit répondre à des critères flous et variables. L’incertitude peut le rendre encore plus vulnérable. Le refus remet alors en question l’ensemble du parcours universitaire et les qualités mêmes de la personne. Les plus persévérants pourront eux postuler trois, quatre voire cinq années sans la garanti d’une issue favorable. Cependant, sur le marché du travail ou lors de réorientation, un niveau master 1 en Psychologie aura la même valeur qu’une Licence.
Ainsi, les étudiants en Psychologie sont favorables à l’instauration d’une sélection à l’entrée en Master 1.
• D’une part cela serait plus cohérent avec le système LMD.

Ce système propose un cursus en 3 phases, le master sur deux ans est l'une d’entre elles. L’ancien schéma Maîtrise -DESS/DEA semble toujours de rigueur alors qu’il est obsolète. Aujourd’hui, la licence de Psychologie propose de développer des connaissances globales et permet de choisir une spécialité afin de s’orienter vers un Master spécifique. Le master, en deux ans, aurait alors pour mission de mener les étudiants vers une qualification et une professionnalisation de haut niveau. Vous saurez juger vous-même du paradoxe : certain aspect du master s’évalue sur deux ans (500 heures de stage à réaliser dont 200 heures en master 1), quand la majorité ne s’évalue que sur une année (par exemple, la validation du titre de psychologue ne se fait qu’avec l’accord du maître de stage de master 2).
Mettre en place la sélection à l’entrée en Master 1 serait également un moyen d’officialiser la sélection tacite qui a bien lieu à l’Université. En tant qu’étudiants en Psychologie nous croyons que celle-ci est nécessaire compte tenu du rapport entre la surpopulation en amphithéâtres dès le début des études et les difficultés d’insertion professionnelle. A titre d’exemple, en Grèce ou encore en Espagne le diplôme est délivré à l’ensemble des étudiants qui passent leurs examens. La situation professionnelle des psychologues dans ces pays est encombrée : ils se réorientent alors complétement et n’exploitent pas leur formation.
De plus, mettre en application dans les faits la réforme LMD améliorerait la lisibilité de la formation en Psychologie aux niveaux national, européen et mondial.
Une sélection à l’entrée en master 1 redonnerait davantage de valeur, telle qu’elle est suggérée par le système LMD, à la licence de Psychologie, qui est pour l’instant délaissée par les étudiants (46% d’étudiants non admis en L1 en 2010 à Bordeaux , 1/3 des étudiants n’ont pas leur licence à la fin des 3 ans à Paris, en 2010 et 62% effectuent leur licence en plus de 3 ans ). Cela aurait en effet comme conséquences d’optimiser l’implication des étudiants dans leur travail et de les mobiliser davantage pour découvrir le monde professionnel.
• D’autre part, décaler d’une année la sélection permettrait d’augmenter la
qualité de la formation des psychologues.
En effet, cela offrirait quatre semestres complets de master en lien avec la spécialité choisie.
Tout d’abord, les étudiants approfondiraient davantage leur spécialité. Le tronc commun en master 1, tel qu’il existe actuellement, n’a peut-être plus lieu d’être dans la mesure où c’est l’un des objectifs de la licence.
Par ailleurs, la réduction des effectifs dès le master 1 présente des avantages évidents :
- Un nombre raisonnable d'étudiants entraine une offre de stage adaptée. Actuellement la formation de psychologie fait face un problème : les étudiants de master 1 ne peuvent mener à bien leur année et leur projet car ils ne trouvent pas de stages, certains lieux de stages prennent beaucoup trop de stagiaires. En spécialité psychopathologie par exemple, 95 lieux de stages sont susceptibles d'accueillir des stagiaires dans la région bordelaise, pour l'ensemble des M1 et M2. Or plus de 200 étudiants sont inscrits en master. Les conditions d'apprentissage de la pratique sont donc mises à mal.
- Un nombre restreint d'étudiants permet améliorer la qualité des enseignements : les enseignants sont en effet plus disponibles, la communication entre étudiants est plus facile, il est plus simple d’échanger autour de la pratique. D’autant plus que la compétition autour de la sélection n’aurait plus lieu d’être.
- Un nombre limité d'étudiants permet de favoriser la mobilité européenne et internationale, permettant l'ouverture culturelle et linguistique. Cela délivre par ailleurs aux Universités la chance d’améliorer leur note au sein du classement international des Universités.

Nous espérons que cet aperçu suffise à capter votre intérêt et permettent que les choses avancent pour les étudiants actuellement en formation.
Avec nos meilleures salutations.

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
0 / 10000

Signatures Récentes

Personne n'a encore signé cette pétition

Informations

Ce n’est plus un utilisateur enregistréPar :
Ecole et enseignementIn:
Destinataire pétition:
Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Présidents d'Universités, Directeurs d'UFR

Partisans officiels de la pétition:
Université Bordeaux Segalen

Tags

master psychologie, réforme, sélection

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets