Pour la sauvegarde des tilleuls de la rue Botha signer maintenant

Pétition pour la sauvegarde des Tilleuls de la rue Botha.


A l'attention de Bertrand Delanoë, Maire de Paris, et Frédérique Calandra, Maire du 20ème arrondissement de Paris,

La construction d'une crèche rue Botha prévoit l'abattage de 19 arbres, c'est-à-dire tous les arbres de la parcelle. Sur ces 19 arbres, 6 sont des tilleuls remarquables, plantés après guerre, et s'élevant à plus de 20 mètres.

Le projet du cabinet Méandre, retenu par la Mairie, avait bien pris en compte le caractère remarquable de ces tilleuls et prévoyait le « contournement des grands arbres », ce que Rachel Bru, chargée du projet de la crèche au cabinet Méandre, nous a confirmé par téléphone. Par ailleurs, c'est bien de la sorte que le site internet de « L'atelier Méandre » présente le projet.

Or, la Protection Maternelle Infantile (P.M.I.) a exigé que même les grands arbres soient abattus, et ce au motif que les tilleuls seraient « allergènes ».
(en photo : PLAN DU LOT OÙ SERA CONSTRUITE LA CRÈCHE. LES RONDS INDIQUENT LES 19 ARBRES À ABATTRE. EN JAUNE, LES 6 TILLEULS.)

Nous, habitant-e-s de la rue Botha, de la Villa Castel, du Passage Plantin, de la rue du Transvaal et de la rue des Couronnes, nous opposons vivement à cette décision qui néglige la valeur écologique, historique, esthétique et affective de ces tilleuls.

Nous ne nous opposons évidemment pas au projet d'une crèche municipale.
Nous comprenons qu'il faille abattre des arbres pour construire la crèche.
Mais pourquoi les abattre TOUS ?

La PMI condamne les tilleuls parce qu'ils sont « allergènes ». Cet argument ne nous paraît pas recevable. Juste à côté de la parcelle où va être construite la crèche se trouve un square où fleurs, arbres et arbustes s'épanouissent au printemps. A quelques dizaines de mètres de la crèche, les arbres du parc de Belleville ne cessent de grandir. Si un enfant allergique venait à fréquenter la crèche de la rue Botha, au vu du caractère volatile des pollens, il ou elle serait sans aucun doute indisposé-e... La PMI décidera -t-elle pour autant d'abattre tous les arbres et végétaux « responsables » ?
D'autre part, condamner un arbre au motif qu'il est allergène nous semble profondément injuste. Les substances allergènes sont omniprésentes, notamment dans les produits industriels que nous utilisons ou ingérons. Notamment dans l'air de Paris. Or condamner des arbres parce qu'ils seraient allergènes, c'est viser un « risque zéro » dont nous savons tous pertinemment qu'il est illusoire, surtout dans une capitale aussi densément peuplée que la nôtre. Si les pics de pollution continuent à Paris, devra -t-on arrêter d'y construire des crèches et des écoles ? Arrêter d'y élever des enfants ?
Il nous semble au contraire que les petits parisiens ont plus que jamais besoin d'arbres. Ces grands tilleuls sont une richesse pour tous, les adultes et les enfants, mais aussi les tout-petits, qui ont tout avantage à profiter de leur doux bercement et de leurs bruissements d'oiseaux.

Le projet prévoit de replanter des arbres « de mêmes essences ».
Mais les plans indiquent que ces arbres seront replantés sur d'autres parcelles, en lisière du Parc de Belleville, où les arbres sont déjà nombreux. Les riverains qui pouvaient admirer les tilleuls de leurs fenêtres n'auront pas même la consolation de voir grandir de nouveaux arbres.
Par ailleurs, la décision de planter des arbres de mêmes essences interroge encore une fois la pertinence des critères de la PMI : si on replante des tilleuls à quelques dizaines de mètres des tilleuls abattus, le risque allergène sera-t-il pour autant annulé ? Et que faudra-t-il faire si des cas d'allergie se présentent ? Abattre encore et générer de nouveaux coûts écologiques, affectifs et financiers ? Nous constatons que, décidément, le raisonnement qui a conduit à la condamnation des tilleuls ne tient pas.
Enfin, faut-il rappeler à la PMI que nous avons tous grandi, couru, appris, dans des cours d'école où les marronniers côtoyaient, et côtoient encore, des tilleuls ?

L'argument de la PMI nous paraît d'autant moins tenable qu'il est autoritaire et intervient pour amender un projet architectural de grande qualité, qui réussissait à concilier la création d'un espace de vie épanouissant et accueillant pour les tout-petits, avec la préservation de la qualité de vie des riverains. Autant dire que le verdict de la PMI nous paraît bien peu démocratique.

Le projet originel conçu par l'agence Méandre contourne les grands arbres. Il est rationnel et réaliste. Les plans sont là, prêts à être réalisés. Pourquoi gâcher ce beau travail ?
Nous ne pouvons accepter le sacrifice de ces tilleuls que nous sommes des milliers à contempler chaque jour et dont nous aimons la présence, ainsi que la faune qu'ils abritent. Ces arbres sont un véritable phare de verdure dans le quartier, et nous refusons fermement qu'ils soient tous abattus.

Nous, parisien-n-e-s et riverain-e-s de la future crèche vous demandons expressément de revoir les conclusions qui vous ont menées à modifier le projet initialement prévu par le cabinet Méandre.

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
185 / 1000

Signatures Récentes

voir toutes les signatures

Informations

maud alpiPar :
Vert et EnvironnementIn:
Destinataire pétition:
Bertrand Delanoë, Maire de Paris, et Frédérique Calandra, Maire du XXème arrondissement de Paris

Tags

botha, crèche, tilleuls

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets