Plus qu'une humanité, il s'agit de droit de l'homme, de justice. C’est dans l’esprit des principes fondamentaux de la lutte contre la xénophobie et du respect de la dignité humaine signer maintenant

Monsieur le Président de la République,
Madame la ministre de la justice,
Monsieur le Procureur de la République de Rennes,
Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité,

La France, étant bien le pays des droits de l'homme, s'est engagée en tant qu’Etat membre et signataire de la charte, des droits de l'homme, adoptée depuis le 10 novembre 1948 à assurer en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.


Si on se réfère au préambule de cette même déclaration des droits de l'homme entre autres:

Que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.

Qu'une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L'Assemblée Générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

Considérant les articles suivants:
Art 5 : Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
Art 6 : Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.
Art 7 : Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.
Art 8 : Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.
Art 10 : Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.
Art 25 : 1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.

C'est dire que nous sommes tous concernés!!!
Pour le respect de ces droits précités et pour et pour le respect des droits fondamentaux de la France: Liberté, Egalité et Fraternité, il est impératif que la justice Française montre toute l'exemplarité de sa réputation dans l'affaire CISSE dont un recours est déposé au tribunal de Rennes.

Lamine CISSE, c'est de l'affaire de la discrimination à l'université de Bretagne Sud de Lorient à la violation de la dignité humaine par les services de police et toute une administration. Une chose qui est inacceptable dans un Etat de droit.

Nous vous demandons d'étudier cette situation injuste et inhumaine et d'intervenir le cas échéant.

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
4 / 5000

Signatures Récentes

Informations

Lamine CISSEPar :
Justice, droits et ordre publicIn:
Destinataire pétition:
Monsieur le Président de République, Madame la ministre de la justice, Monsieur le Procureur de la République de Rennes, Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité,

Tags

dérives policières, dignité humaine, discrimination, droits de l'homme, égalité, humanité, justice, liberté, racisme, xénophobie

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets