Non à l'esclavage des prostituées de la rue d'Aerschot à Bruxelles Belgique signer maintenant

Chaque jour, rue d'Aerschot à Bruxelles Belgique. Des Femmes originaires de Bulgarie, Roumanie, Hongrie, Moldavie etc. Sont contrainte de se prostitué en des conditions de travailles abjectes et répugnantes au vu et au su des autorités de se pays.
Notre état pourtant signataire du traité de Lisbonne et de bien d'autre accords internationaux autorise des propriétaires de "bars" à employer des Femmes en des conditions de travailles qu'aucune belge ne tolèrerait.

Ses femmes sont soumises à la pratique de l’abattage !

Attendu :

Que les femmes qui travaillent en ses bars, sont contraintes de par les horaires pratiqués et établis par les propriétaires des bars.

De travailler de 06 à 18 Heures ou de 18 à 06 Heures du matin.

Alors que l’industrie belge pratique des plages horaire de 3 poses : De 6 à 14, 14 à 22, 22 à 6 heures

Que ses femmes travaillent donc 12 heures par jours.

Qu’on leur laisse souvent moins de 08heures de repos afin de les abrutir par le travail.

Que même si ses Femmes avaient pleinement 08 Heures de repos, il ne leur resterait sur un cycle de 24 heures que 03 heures de « liberté » encore faudrait il qu’elle soit domiciliée à coté des bars afin de ne pas avoir de temps de déplacement.

Que la privation de sommeil en dessous de 06 Heures par jour entraine un excès pondéral, une morbidité, un effet dépressif chez l’individu.

Que ses symptômes sont détaillés en médecine du sommeil et scientifiquement prouvé.

Qu’avec 03 Heures de « liberté » sur 24 : Aucun individu ne peut avoir de vie sociale, culturelle, affective, de droit concret à l’information, de recule et d’analyse, d’exercices physique indispensable à l’existence.
Que même si cette « liberté » était étendue à 4, 5 ou 8 heures la perte de sommeil ne ferait qu’abrutir un peu plus l’individu.
Que ses femmes travaillent 7 jours sur 7 quasi 365 jours l’année mis à part Noël et Nouvel An, rappel au pays à des fins d’informations ou arrêt maladies (très court les arrêts maladies, bisness oblige).

Que ses Femmes sont senssée avoir 1 jour de congé par semaine. qu'aucune de celles-ci ne peut réellement le prendre.
Qu'elles ont droit à un mois de vacances l'année. mais qu'en fait aucun(e) des propriétaire des bars ne leur accorde un mois plein.

Que tout ses fait sont connus des services de police et de contrôle social.
Que l'on se demande pourquoi aucun de ses services n'agit en la matière...

Que ses horaires de travail ne visent qu’à asservir physiquement, mentalement et psychologiquement la péripatéticienne.

Que ses pratiques relèvent de l’abrutissement par le travail, de la torture mentale, de pratiques utilisées par le monde sectaire et certaines armées afin d’interrogatoire…

Que ses pratiques sont prohibées par nombres de conventions, accords, et traités internationaux.

Qu’il est faut de dire, que ses femmes travaillent 12 heures d’affilée parce qu’elles le veulent.
Leur déstructuration mentale avec pareil régime de travail leur interdit tout raisonnement logique.
Sans compté la crainte de se faire viré du bar puisqu’elles auront parlés. Car en ce cas ; c’est la rue où les trottoirs de Paris ou d’ailleurs avec la même cadence de travail et le froid en prime.

Que ses femmes principalement Bulgare, Moldave, Roumaine, Russe, Hongroises, et Bientôt les nouvelles réfugiées économique des Balkans, de la Grèce etc.
Ne pratiquent pas ou très mal l’une des trois langues nationales du pays.
Ceci les coupes totalement du monde réel et d’une socialisation normale.
Pire encore, ceci permet de leur faire signer n’importe quoi puisqu’elles ne sont pas capables de comprendre les contrats qui leur sont fournis.

Que leur état physique, mentale, le manque de repos et leur connaissance linguistique ajoute un point de manière gravissime à leur statut de victime épuisée par les cadences de travailles.

De par ses faits :

Nous entendons voir les services de l'état contraindre les propriétaires des bars sis rue d'Aerschot 1030 Bruxelles Belgique.

1)A établir un horaire à 3 shift au lieu de deux.

2)A mettre leurs installations en conformité avec les normes d'hygiènes, prévention de l'incendie, R.G.I.E, Chauffage, gaz etc.

3)contraindre les propriétaires de ses établissement à donner 2 jours de congés par semaines aux personnes qui travaille en leur bouge répugnant.

4)A faire déférer les propriétaires des "Bars" pour proxénétisme immobilier, esclavage, traite des êtres humains, non respect des conventions et traités internationaux et plus particulièrement la convention Europol.

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
6 / 10000

Signatures Récentes

Informations

DelatourPar :
Justice, droits et ordre publicIn:
Destinataire pétition:
A l'Attention de S.M. Albert II de Belgique;I.N.A.S.T.I.; O.N.S.S.; S.P.F. Justice, Finance, Emplois, Santé Publique; collège des Procureurs Fédéraux,

Tags

Aucun tag

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets