Interdiction du projet de loi de l'ONU "droits sexuels des enfants" signer maintenant

L'ONU s'apprête à mettre la loi au service du sexe en créant une loi basée sur le texte des droits sexuels rédigé par l'International Planned Parenthood Federation (IPPF).

Les "droits sexuels", une aberration de l'ONU datée de 2008 qui élève au rang de "droit" le désir de jouir sans entraves et hors de toute morale. L'énoncé de ces droits est si insensé qu'on a peine à le croire. Pourtant ils sont bien déjà là, partout. On ne le a pas vus venir, mais ils ont envahi les écoles, les médias, la rue, les mobiles des gosses et même les dictées en primaire.

En clair, les droits sexuels sans limitation. Cela signifie, par exemple, que l'ordre et la morale publique devront être combattus puisqu'il ne faut plus qu'il y ait de limitations donc, il va être interdit d'interdire. Ces droits vont être octroyés à tout le monde y compris aux déviants de toutes sortes car comme l'indique le projet, ces droits sont inaliénables et indivisibles.

Ce projet veut s'appliquer aux enfants dès 10 ans, comme l'a dit Ban Ki Moon, lui‐même, à la tribune de l'ONU de 30 mars 2012. Cela est terrible car ça implique que le droit sexuel des enfants va s'opposer à celui des parents. Il est évident qu'une relation sexuelle implique deux personnes, donc faire valoir des droits sexuels signifie avoir le droit sur autrui, sinon comment pourrait‐on appeler cela un droit ?

C'est tout simplement l'ouverture du droit au viol, à l’exhibitionnisme et à la perversité. Ce qui est également choquant, c'est qu'Amnesty International soutient ce projet, ainsi que Ban Ki Moon, ancien secrétaire des Nations Unies. Mais aussi le gouvernement américain, Médecins de Monde, tous soutiennent ce projet. Cela s'appelle de la corruption de mineurs organisée à l'échelle planétaire. C'est l'innocence, la pudeur, l'intégrité des enfants qu'on vise à détruire. C'est l'avenir de l'Humanité qui se joue.

Il faut absolument interdire ce projet de loi et exiger de l'IPPF qu'il cesse de promouvoir sa déclaration des droits sexuels de 2008 immédiatement, ainsi que l'ONU qui souhaite, sur la base de cette abominable déclaration, établir une loi.

Signez La Pétition

Signe avec Facebook sign_with_twitter

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook sign_with_twitter
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
5 / 1000

Signatures Récentes

Informations

Rhalmia SenouciPar :
Justice, droits et ordre publicIn:
Destinataire pétition:
Organisations des Nations Unies

Tags

onu

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets