Initiative citoyenne pour une gestion cohérente des enseignants de sciences en Limousin signer maintenant

L'académie du Limousin serait-elle victime d'une politique illogique ?
Aujourd'hui en Limousin, on ne supprime pas des postes d'enseignants, on augmente le nombre d'inutiles. Les professeurs de sciences physiques en font l'expérience en cette rentrée 2011, alors que leur nombre ne cesse d'augmenter depuis 3 ans, ils sont nombreux à ne pas pouvoir travailler pendant que leurs collègues font face à des classes trop chargées.

"La science pour tous" s'apprend par groupes de 16 à 22 élèves et quoiqu'en disent certains « experts », il y a des réalités de terrain qui font preuve.
Un accueil scolaire idéal pourrait être offert à de nombreux jeunes de la région si la logique de la politique actuelle ne s'appliquait pas en dépit des ressources humaines et du bon sens.

Cette mauvaise organisation provient pour partie du nombre d'enseignants entrants; imposé par le ministère et de ses exigences en matière de réduction des déficits publics qui entraîne de nombreuses suppressions de postes.

La suite permet de comprendre l'incohérence de ces 2 décisions :

A la date du 22 septembre il y avait en limousin 41 remplaçants pour la matière physique-chimie, 26 sont affectés et 15 attendent. On peut noter que pour le bénéfice des chiffres parmi les 26 “chanceux”, certains occupent un centre de documentation, d'autres acceptent des horaires partagés sur 2 à 3 établissements voire donnent des cours d'une matière différente.

Comprenons que la DHG (Dotation Horaire Globale) dicte aux proviseurs et aux principaux le nombre d'heures qu'ils peuvent répartir entre les différentes classes pour assurer un fonctionnement par matière conforme aux directives ministérielles, ce qui peut s’entendre comme un partage d’heures entre les enseignants de l’établissement.
Le ministère se persuade que la baisse des DHG entrainera les suppressions de postes prévus par la politique gouvernementale.
Les groupes de sciences (dont la disparition se précise depuis quelques années) se sont trouvés être une marge de manœuvre facile lors des dernières diminutions de DHG.
De manière comptable, le rectorat a bien gagné les postes exigés par le ministère mais il a imposé la suppression des groupes à effectifs réduits pour les sciences. De fait et en dépit du bon sens une troupe d'enseignants de sciences physiques n'a pas le loisir de travailler dans sa discipline, le rectorat ne fournissant leurs heures à aucun établissement.
En bref, il y a trop d'élèves dans les classes et paradoxalement des enseignants sans poste.

Pour en arriver à cette situation kafkaïenne il faut comprendre que le total d'heures est perçu comme une donnée globale, du coup il est impossible d'attribuer un poste de sciences de manière spécifique. Les équipes administratives doivent rentrer dans le cadre de la DHG et ne peuvent pas favoriser telle ou telle matière en fonction des ressources humaines.
C'est ainsi que certains enseignants se retrouvent avec un service incomplet pendant que des stagiaires se sont retrouvés à plein temps par obligation légale (pour le bénéfice de leur formation entend-on aux informations !)
Il est d'ailleurs probable que le rectorat dispose d'un nombre insuffisant d'heures en comparaison de l'effectif enseignant régional puisque la réduction du nombre de fonctionnaires n'est qu'un chiffre “offert” par le ministère sans souci des ressources humaines.
De plus, contre toute attente, des remplacements en sciences n'ont même pas pu être effectués l'an dernier et cette année, par inertie et lourdeur, la gestion globale se révélant indigeste donc inefficace.

Ainsi, au nom d'une logique budgétaire qui vise à faire des économies :

- Nous perdons des heures d'enseignements à effectifs réduits, indispensables pour un bon apprentissage des sciences alors que le nombre de professeurs de physique-chimie disponibles sur l'académie permettraient largement leur maintien
- Certains collègues sont en sous-service sans possibilité de dédoubler leur classe.
- On impose à d'autres quantités d'heures supplémentaires, comme un chantage, sinon ils ne bénéficient pas des groupes
- La plupart des collègues travaillent avec un contingent de 200 à 300 élèves par semaine.
- On pénalise le plan de carrière de collègues qui, n’enseignant pas leur discipline, ne seront pas inspectés et n’auront aucune perspective d'évolution.

Nous nous indignons de cette situation bien peu rationnelle alors que d'autres matières manquent d’enseignants. Notre vocation n'est pas d'enseigner autre chose que la physique chimie et nous souhaitons le faire avec qualité dans nos classes à l’aide d’effectifs raisonnables. Laissez aux enseignants la possibilité de porter une véritable attention à la réussite des élèves. La science pour tous c'est s'occuper de tous et de chacun.

Les solutions sont nombreuses pour améliorer réellement l'enseignement de la physique-chimie en Limousin, mais il faut cesser d'occulter des postes sous prétexte d'anticiper leurs suppressions imposées par les directives ministérielles. Quand les consignes mènent à de telles incohérences, il faut en prendre la mesure et réagir.

L'année 2011-2012 débute dans cet imbroglio que l'on peut résoudre si la décision est prise d'assumer la réalité de cette situation et de ne pas se cacher derrière l'illusion des chiffres.

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
33 / 100

Signatures Récentes

voir toutes les signatures

Informations

sciencesPar :
Ecole et enseignementIn:
Destinataire pétition:
rectorat de limoges

Tags

education, enseignant, fonctionnaire, gestion, groupes, limoges, non remplacement, rectorat, sciences

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets