Enfermement illégale des guineen en ordre de séjour en belgique signer maintenant

le but de ma pétition est de pouvoir libérer les guineens en ordre de séjour qui ont étaient enférmé sous contraintes malgrés leur carte de séjour en ordre et leur recours deja entamé depuis deja un bon moment

Dix huit Guinéens ont entamés une grève de la faim depuis deux jours au centre fermé 127bis. Ils ont été rejoint par un nombre inconnu d’autres prisonniers par solidarité.

Depuis quelques mois plusieurs dizaines de Guinéens ont été arrêtés et enfermés en vue d’une expulsions dans les centres fermés Belges. Ceci dans la cadre d’un accord entre la Guinée et la Belgique lors d’une visite en Guinée de Monsieur Roosemont, directeur de l’Office des Etrangers en 2012, où ce dernier a déclaré que 10.000 Guinéens résidant en Belgique seraient expulsés.

La situation actuelle en Guinée est très instable. La dernière manifestation de ce 18 avril de l’oppositon, été durement réprimés, faisant des dizaines d’arrestation et de blessés.

Ici, les Guinéens enfermés , dont la majorité sont des opposant au régime d’Alpha Condé, protestent par une grève de la faim contre les mesures d’arrestations, d’enfermement et d’expulsions vers un pays ou ils risquent la prison, la torture ou leur disparition. Plusieurs Guinéens ont déjà été expulsés ces derniers jours. Leurs compatriotes n’ont plus de nouvelles d’eux et s’imaginent le pire.

Les grévistes de la faim du centre fermé de Steenokkerzeel (127bis) disent que c’est leur seul moyen de manifester et qu’ils n’ont pas d’autres choix.

Ils demandent une solidarité de l’extérieur pour les soutenir dans leur action

 

Depuis le 14 janvier, 23 sans-papiers, venant du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest, logés dans une maison de la VUB sont en grêve de la faim, demandant à se voir attribuer un permis de travail C, leur permettant de vivre dans la légalité, et un permis de séjour d'un an. Malgré la souffrance de ces hommes, les autorités n'ont encore rien fait pour accéder à leurs demandes et réduire leurs souffrances. C'est donc par désespoir que ce jeudi 8 mars, Jamal Jaoudi, un des résidents, a decidé de se coudre la bouche. Ses raisons ? Il les explique dans une lettre, où il réclame le droit de vivre comme tout le monde et dans la dignité.





Nous sommes 18 guineens en train de mourir et aucune des autorités ne font rien pour nous. Vous allez attendre qu'il y est un mort pour trouver la solution ! Je pense que la Belgique est un symbole d'un pays des droits de l'homme. ils font la grêve de la faim parce qu'ils essayient tous les procédures pour avoir les papiers mais cela ne marche pas. ils ne peuvent plus vivre sans droits, ils veulent une vie normale comme toutes les personnes. Nous ne voulons plus vivre dans la rue sans objectif et nous sommes des personnes mais pas des animaux. Nous avons quitté notre pays pour des problèmes démocratique, économique et politique et toujours les problèmes continuent. S'il y a pas de réponse nous allos tout arrêter jusqu'a l'eau, sucre, sel.



nous Espérons une réponse favorable à notre revendication minimum un séjour de 1 an et un permit de travail C.


D'autres sans-papiers se disent prêts à mourir ou se mutiler par désespoir si rien ne change. Il est donc temps que l'on montrent aux autorités que nous sommes soutenus par une partie importante de la population, et que nous ne sommes pas prêts à baisser les bras...et nous laisser mourir dans l'indifférence générale sans rien faire. C'est pourquoi il faut qu'un maximum de gens signent cette pétition, qu'on enverra à Mme Maggie De Block, afin de réclamer un mandat permettant de négocier avec l'Office des étrangers. En effet, tant que Mme Maggie De Block n'aura pas donné ce mandat, il est pratiquemment impossible de recevoir quoi que ce soit de l'Office des étrangers. Nous l'enverrons également à Mr Roosemont, directeur général de l'office des etrangers, par qui nous devrons de toute façon passer. Le fait que ces gens en arrivent à de telles extrêmités est bien la preuve qu'ils vivent dans une situation inhumaine, traités comme des chiens, sans aucun droit et craignant sans cesse de se faire prendre par la police et être enfermé en centre fermé ou renvoyé dans leur pays.

Avant d'entamer leur grêve de la faim, leur vie était déjà particulièrement misérable. Exploités, car ne pouvant pas trouver de travail légal, vu qu'illégaux, certains travaillaient pour 15 euros par jour, en travaillant bien plus de 8 heures. Sans papiers, vous n'avez pratiquemment droit à rien.


CES HOMMES ONT LE DROIT A UNE VIE COMME VOUS ET MOI, AUX MEMES DROITS. CE N'EST PAS PARCE QU'ILS NE SONT PAS "D'ICI" QU'ILS MERITENT DE SE FAIRE TRAITER DE CETTE MANIERE.

 

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
7 / 5000

Signatures Récentes

Informations

Tags

(127bis), centre, ferme, steenokkerzeel

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets