Dinan, les frère Lo Verso trahi par la justice signer maintenant

À Dinan, une famille de boulangers qui venait de s’établir va devoir baisser le rideau. Les artisans se disent victimes d’une erreur commise par un auxiliaire de justice.

« Ça fait des jours qu’on ne dort plus, on est à la limite de la dépression. » Les frères Lo Verso, en reprenant début janvier une boulangerie place des Cordeliers, dans le centre historique de Dinan (Côtes-d’Armor), rêvaient d’une « nouvelle vie ». Le 4 septembre au plus tard, ils devront quitter les lieux, suite à une décision du tribunal de grande instance (TGI) de Saint-Malo.

Leur déconvenue succède à une autre. Quand l’ancien boulanger est placé en liquidation judiciaire fin 2017, la fratrie dépose une offre de reprise. Le mandataire judiciaire, puis le tribunal de commerce de Saint-Malo, la retiennent. William le cadet et Michaël le benjamin, installés en Normandie et à Narbonne, quittent leur emploi pour s’installer avec femmes et enfants dans la cité médiévale.

Pacte de préférence

Ils font aussi venir de la région parisienne une cousine et son compagnon pâtissier, déjà en CDI. Et l’aîné des trois frères finance une partie de l’opération. En tout, entre le bail, l’acquisition de matériels, de matières premières, etc., c’est un investissement à six chiffres. « On y a mis toutes nos économies », souffle William.

La belle aventure familiale prend vite l’eau. Au bout de quelques semaines, la propriétaire du bâtiment fait jouer le pacte de préférence. Une sorte de droit de préemption, qui lui permet d’annuler la cession du fonds. Les Lo Verso tombent des nues, affirmant ignorer cette clause.

« Le mandataire judiciaire chargé de la liquidation ne nous en a jamais parlé, clame Michaël. On a passé des coups de fil pour s’assurer que tout était en ordre. Si on avait su, jamais on aurait tout abandonné pour s’installer ici. » Sûrs de leur bon droit, les boulangers envisagent de se retourner contre l’auxiliaire de justice.

« On perd tout »

Ils comptent s’appuyer sur le jugement du TGI de Saint-Malo, dont un passage relève a priori une faute du liquidateur qui n’a « semble-t-il et à tort, pas réclamé copie du bail ». Avec pour conséquence, précise le texte, que « le juge-commissaire n’a nullement pris, et même pu prendre, en compte l’existence du pacte de préférence ».

Interrogé, l’auxiliaire de justice conteste toute erreur de sa part. Pour lui, ce n’était clairement pas son rôle de les informer. « Ils avaient un avocat, c’est un professionnel du droit. On ne fait pas une offre sans connaissance du bail. » Quant au passage du jugement qui l’incrimine, il envisage de faire appel.
« Dans cette histoire, on est les dindons de la farce, lâche William. On perd tout. Ce sont des familles qu’on détruit. » D’origine franco-italienne, la fratrie, de colère, envisage d’abandonner la nationalité française : « J’ai servi mon pays avec six ans d’armée, clame Michaël. J’ai l’impression d’être trahi. » 
(article de ouest france)

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
84 / 1000000

Signatures Récentes

voir toutes les signatures

Informations

Lo Verso WilliamPar :
Justice, droits et ordre publicIn:
Destinataire pétition:
gouvernement, mairie, groupe d'amis, administration, associations

Tags

boulangerie, expulsion, injustice

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets