Accès aux cours universitaires, à un enseignement de qualité et à la protection de nos droits en tant qu’utilisateurs payeurs, et ce, même lors de protestations étudiantes. signer maintenant

Sherbrooke, 16 octobre 2015

 

Madame Christine Hudon

Doyenne, faculté des lettres et sciences humaines

Université de Sherbrooke

2500, boulevard de l’Université

Sherbrooke (Québec) CANADA J1K 2R1

 

Objet :   Accès aux cours universitaires, à un enseignement de qualité et à la protection de nos                   droits en tant qu’utilisateurs payeurs, et ce, même lors de protestations étudiantes.

Madame Hudon,

CONSIDÉRANT que l’Université de Sherbrooke compte près de 40 000 étudiants;

CONSIDÉRANT que la faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke compte environ 2 000 étudiants;

CONSIDÉRANT que seulement près de 450 étudiants ont été en faveur de la dernière grève (30 septembre, 1 et 2 octobre 2015);

CONSIDÉRANT que les procédures rendent complexe le droit de vote des étudiants qui désirent éviter une grève. De plus, l’assemblée affirme ouvertement ne pas être neutre.

CONSIDÉRANT qu’il s’agit d’un minimum d’étudiants qui se prononcent en faveur d’une grève, et que ceci n’est ni représentatif de la faculté des lettres et sciences humaines, ni de l’Université de Sherbrooke (40 000 étudiants);

CONSIDÉRANT que lors de la dernière grève étudiante (30 septembre, 1 et 2 octobre 2015), uniquement une trentaine de manifestants se sont présentés que, malgré tout, nos cours ont été levés;

CONSIDÉRANT qu’un cours manquant dans notre formation représente la perte de connaissances magistrales et d’un apprentissage important pour notre futur. Alors on peut s’imaginer l’ampleur de la perte de plusieurs cours;

CONSIDÉRANT que le corps professoral répond à la perte de la matière à enseigner en indiquant de ne pas nous inquiéter, qu’il n’y aura pas de questions aux examens pour la matière non vue. Encore une perte d’apprentissages importants pour notre formation.

CONSIDÉRANT que nous ne payons pas nos services d’éducation en espérant obtenir un diplôme universitaire comportant d’importantes lacunes, dues aux coupures directement dans la matière, et ce, afin de favoriser les protestations étudiantes. Nous aimerions être fiers de notre diplomation en ayant la conviction d’avoir obtenu l’ensemble des connaissances y étant reliées;

CONSIDÉRANT que rien n’a été fait afin de nous donner accès à nos cours, pourtant chèrement payés.

CONDIDÉRANT que même si nous appelons la police afin de libérer l’accès à nos classes, vous interceptez notre demande d’aide et les empêchez de se présenter. Pourtant, il s’agit d’un droit de citoyen;

CONSIDÉRANT que plusieurs membres du personnel enseignant imposent leurs opinions politiques et syndicales lors des heures de cours, ce qui empiète grandement sur la matière à être donnée et pour laquelle nous avons payé;

CONSIDÉRANT qu’il est de votre devoir de vous assurer de la qualité des cours offerts, de l’éthique du corps professoral et de l’accessibilité aux services éducatifs payés par les étudiants;

CONSIDÉRANT qu’il est du devoir et de la responsabilité de chaque étudiant de se présenter en classe pour les cours prévus à l’horaire. Que le personnel enseignant est payé durant ces heures. Nous devrions donc avoir accès à la formation complète, et ce, peu importe le nombre d’étudiants présents en classe.

CONSIDÉRANT que les étudiants de l’Université de Sherbrooke ne sont pas des syndiqués, mais des utilisateurs payeurs;

CONSIDÉRANT qu’il nous a été impossible de vous joindre lors de la dernière grève et que votre personnel nous a avisé qu’il ne s’agissait pas d’une situation de crise, que vous étiez quelqu’un de très occupé, que vous étiez en réunion et que de toute façon nos cours reprendraient le lundi suivant;

 

Nous exigeons de votre part que :

-       Toutes les mesures nécessaires soient prises afin de nous donner accès à notre formation, et ce, malgré la présence de protestataires.

-       Même si le nombre des étudiants présents en classe est peu élevé, que les cours soient donnés pour l’ensemble de la matière prévu pour cette date.

-       L’ensemble du personnel de la sécurité puisse faire son travail et non agir en tant qu’observateur. Autrement dit, qu’il puisse assurer l’accès à notre formation et à la quiétude des lieux.

-       Le corps professoral s’abstienne de toutes allégeances politiques ou syndicales en classe et qu’ils conservent leurs opinions politiques pour eux.

-       Nos demandes d’aide au corps policier de la ville de Sherbrooke ne soient plus jamais interceptées de votre part. Si nous considérons que nos droits et notre sécurité sont à risque, nous avons le droit de faire appel au corps policier de la Ville de Sherbrooke. Il s’agit d’un droit de citoyen, pour tous.

-       De remplir l’ensemble de vos responsabilités de façon professionnelle, ce qui inclut :

Ø  Présider au bon fonctionnement et au développement de la faculté, notamment sur le plan des études, de la recherche et du service à la collectivité (a. 90).

Ø  Porter les intérêts des membres de la faculté au sein de l’Université (a. 90).

Ø  Veiller à la bonne administration de l’enseignement et de la recherche et à une saine gestion financière de la faculté, réclamant et obtenant à cette fin, de la part des personnes ou instances appropriées de la faculté, les études et rapports qui relèvent de leur compétence (a. 90.1a).

Ø  Informer la rectrice ou le recteur et les membres du CDU de toute possibilité ou problématique susceptible d’avoir un impact majeur sur le développement de la faculté ou de l’Université (a. 90.1c).

Ø  Déterminer les tâches professorales, conformément aux conventions collectives et aux protocoles en vigueur (a. 90.1i).

 

Espérant obtenir une réponse positive de votre part, veuillez agréer, Madame Hudon, nos salutations distinguées.

 

Mise en commun d’étudiants sérieux et désirant obtenir un diplôme universitaire complet et valorisant.

Considérant que, lorsque nous avouons publiquement être contre les grèves étudiants, nous sommes victimes d’intimidation diverses de la part des étudiants protestataires et de certains membres du corps enseignant, nous sommes dans l’obligation de signer au nom d’une collectivité.

 

c. c.     Madame Luce Samoisette, Rectrice, Université de Sherbrooke

Médias divers

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login, sinon effectuez l'inscription et signez en saisissant les champs ci-dessous.
Votre e-mail et votre mot de passe seront les données de votre compte, vous pourrez ainsi signer d'autres pétitions après avoir effectué le login.

Vie privée dans les moteurs de recherche? Vous pouvez utiliser un pseudo:

Attention l'e-mail doit être correct afin de pouvoir valider votre signature, dans le cas contraire elle sera annulée.

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Babillard

Qui a signé cette pétition a également vu ces campagnes:

Signez La Pétition

Signe avec Facebook
O

Si vous possédez déjà un compte effectuez le login

Commentaire

Je confirme l'inscription et j'accepte Utilisation et limitations des services

Je confirme avoir lu la Politique de confidentialité

J'accepte le Traitement des données personnelles

Objectif signatures
0 / 5000

Signatures Récentes

Personne n'a encore signé cette pétition

Informations

Ce n’est plus un utilisateur enregistréPar :
Ecole et enseignementIn:
Destinataire pétition:
Université de Sherbrooke

Partisans officiels de la pétition:
Mise en commun d’étudiants sérieux et désirant obtenir un diplôme universitaire complet et valorisant

Tags

pétition

Partager

Invitez les amis de votre rubrique

Codes Pour L'incorporation

URL direct

URL pour html

URL pour forum sans titre

URL pour forum avec titre

Widgets