Pour le maintien des financements des demi-postes d'ATER а l'Universitй de Bretagne Sud sign now

Depuis 1988 a йtй instaurйe la fonction d’ATER (Attachй Temporaire d’Enseignement et de Recherche) en vue de permettre а un certain nombre de doctorants de terminer la rйdaction de leur thиse. Ce travail de longue haleine dure en effet, pour pratiquement toutes les disciplines, plus que les trois annйes initialement prйvues par les allocations de recherche : 3,3 ans en mathйmatiques et informatique, 3,4 ans en biologie, mйdecine, santй, 4,2 ans en sciences de la sociйtй, 4,5 ans en sciences de l’homme et des humanitйs.


Ces postes assurent aussi la transition entre la soutenance et le recrutement comme maоtre de confйrence par un maintien
dans l’environnement universitaire et une intйgration rйelle au sein d’une йquipe pйdagogique et
d’un laboratoire (70\% des maоtres de confйrence sont recrutйs parmi les ATER). Enfin, les ATER assurent une partie non nйgligeable des enseignements et des recherches au sein de l’Universitй.


Dans le cadre de ces contrats, il йtait confiй aux ATER une charge d’enseignement identique а celle des autres enseignants (192 heures de TD en prйsence des йtudiants). Dans la pratique, il s’est rapidement imposй qu’une telle charge de cours йtait peu conciliable avec l’achиvement d’une thиse ou le lancement de nouveaux projets. C’est pourquoi, aujourd’hui, 74\% des postes ouverts dans les universitйs sont des demi-Ater , correspondant а une rйduction de moitiй du travail d’enseignement pour une rйmunйration au niveau du minimum statutaire (70\% d’un poste plein soit 1180 euros mensuels). La gestion financiиre dйcentralisйe des Universitйs entrйe en vigueur au 1er janvier 2006 les incite а supprimer les demi-postes en raison de leur surcoыt relatif. Ceci entraоne une forte diminution des personnes recrutйes comme une forte dйgradation des
conditions de travail de ceux а qui sera imposй un poste plein. Nous nous opposons а ce changement de politique qui menace dangereusement :

1/ L’Enseignement - EN PERIL

La charge d’enseignement pour les ATER s’en trouvera doublйe. Cette charge trop lourde nous contraindra а un arbitrage entre activitйs d’enseignement et activitйs de recherche auquel nous nous refusons. D’un cфtй, la qualitй de nos activitйs de recherche conditionne notre insertion professionnelle. De l’autre, la qualitй de l’enseignement que nous voulons dispenser а nos йtudiants nйcessite une prйparation sйrieuse des sйances, une correction attentive des copies et l’entretien d’un lien de proximitй avec eux.

2/ La Recherche - EN DANGER

La dйgradation de ces conditions de travail entraоnera la baisse du nombre et de la qualitй des thиses soutenues, l’allongement de la durйe des recherches, la diminution des publications, l’йtranglement des travaux collectifs, interuniversitaires, europйens et internationaux..., donc un cloisonnement en contradiction avec la politique de mobilitй et de partenariat prфnйe par le Ministиre et, а terme, un affaiblissement de la Recherche franзaise.

3/ L’Universitй - SANS AVENIR

La suppression des demi-postes d’ATER n’est mкme pas un choix йconomiquement efficace. D’une part, la suppression des demi-postes rйduisant d’autant le nombre de postes disponibles, les doctorants et jeunes docteurs laissйs sur le carreau seront au chфmage, dont l’indemnisation a йgalement йtй transfйrйe sur le budget des Universitйs. D’autre part, compte tenu de la fixation ’objectifs quantifiйs, la diminution du nombre et de la qualitй des travaux aura pour effet de lйgitimer une nouvelle rйduction de la dotation des Universitйs.



Ainsi, la suppression des demi-postes d'ATER reviendrait а refuser de financer le temps nйcessaire а l'йlaboration des thиses ou au maintien, aprиs la soutenance, d'une activitй autre que pйdagogique (valorisation des travaux de thиse, intialisation de partenariats internationaux via notamment le montage de postdocs etc.). A dйfaut, l’Universitй ne serait alors qu'une simple unitй d'enseignement sans ambitions scientifiques, contraire а l'ambition exprimйe par l'Universitй de Bretagne Sud.


Les signataires de cette pйtition demandent а la Prйsidence de l'Universitй de Bretagne-Sud de maintenir son soutien financier dans le recrutement des demi-postes d'ATER, synonyme d'une vйritable politique en faveur des jeunes chercheurs et de la recherche.


(d'aprйs un texte original de http://collectifdoctorants.free.fr/article.php3?id_article=2 )

D'autres pйtitions pour le maintien des demi-postes d'ATER :

http://collectifdoctorants.free.fr/

http://www.petitiononline.com/Nantes/

Sign The Petition

Sign with Facebook
OR

If you already have an account please sign in, otherwise register an account for free then sign the petition filling the fields below.
Email and the password will be your account data, you will be able to sign other petitions after logging in.

Privacy in the search engines? You can use a nickname:

Attention, the email address you supply must be valid in order to validate the signature, otherwise it will be deleted.

I confirm registration and I agree to Usage and Limitations of Services

I confirm that I have read the Privacy Policy

I agree to the Personal Data Processing

Shoutbox

Who signed this petition saw these petitions too:

Sign The Petition

Sign with Facebook
OR

If you already have an account please sign in

Comment

I confirm registration and I agree to Usage and Limitations of Services

I confirm that I have read the Privacy Policy

I agree to the Personal Data Processing

Goal
0 / 50

Latest Signatures

No one has signed this petition yet

Information

Janette HuangBy:
ReligionIn:
Petition target:
Prйsidence de l'Universitй de Bretagne Sud

Tags

No tags

Share

Invite friends from your address book

Embed Codes

direct link

link for html

link for forum without title

link for forum with title

Widgets